zoom sur les frais annexes pour la construction d’une maison !

Lorsque vous faites construire votre maison, vous devez acquitter le coût de la construction, ainsi que divers frais et taxes liées au projet de construction. Cependant, des frais annexes sont susceptibles de gonfler le coût de votre bien immobilier et de représenter une dépense considérable.

La société AXCE’S HABITAT met à votre disposition les principaux frais relatifs à la construction à anticiper et qui font grimper le coût de la mise en chantier !

Les frais liés à l’acquisition et à l’aménagement du terrain

En général, la première étape d’un projet de construction est l’achat de terrain. Les frais accessoires qui doivent être inclus en prix du prix du terrain sont les suivants :

  • Des frais de notaire (débours, honoraires et frais d’enregistrement),
  • Des honoraires de l’agence immobilière si la propriété est achetée via un agent immobilier,
  • Des frais de bornage et de viabilisation du terrain si celui-ci est acheté de manière diffuse “hors lotissement”,

Tous ces frais annexes constituent un volet essentiel du coût global de la construction d’une maison et ne doivent pas être négligés dans la préparation du business plan.

Les frais relatifs à l’emprunt immobilier

Le recours à un prêt immobilier est habituellement requis pour le financement des travaux de construction d’une maison. Souscrire un crédit implique aussi des frais, à savoir : frais d’assurance prêt, frais de dossier et frais de garantie applicables à tout emprunteur indistinctement.

En outre, en fonction de votre statut et de la nature de votre projet, vous devrez peut-être demander une garantie à une organisation spécialisée, solliciter une inscription pour une hypothèque ou pour un privilège de prêteur d’argent de deniers (IPPD). Toutes ces garanties donneront lieu à la rédaction d’un acte notarié que vous aurez à payer.

Les frais associés aux travaux de construction

Dans le cadre de la construction de maisons, des coûts additionnels sont générés, la plupart sous forme de taxes. Voici quelques-unes des dépenses dont il faut tenir compte :

  • La taxe d’aménagement, précédemment connue sous le nom de la taxe locale d’équipement. Afin de calculer le montant de la taxe d’aménagement, un simulateur de calcul est disponible sur le site officiel de l’administration française,
  • L’assurance dommage-ouvrage,
  • La taxe départementale pour financer le conseil d’urbanisme, d’architecture, et d’environnement,

Dans certaines communes, une taxe départementale pour les zones naturelles sensibles peut être exigée.

2 octobre 2020|La maison|